Allez ! On commence le blog avec un article sur les bâtons de fumigation. Qu’est-ce que c’est ? Pourquoi les utiliser ? Comment ? Bref, pleins de petites questions auquelles je vais vous donner ma réponse, il en existe pleins et vous pourrez vous aussi nous partager la vôtre en commentaire avec joie.

Concrètement, c’est quoi un bâton de fumigation ?

Le bâton de fumigation, ou smudge stick en anglais, est un petit fagot de plantes séchées que l’on fait brûler.

C’est nouveau ?

Clairement : NON ! Mais probablement tendance en ce moment, du coup on en parle plus. De tout temps, la fumigation a été utilisée par de nombreuses civilisations, notamment dans des rituels sacrés : romains, égyptiens, celtes, amérindiens, chrétiens, chamans, bouddhistes …

Au Canada, les autochtones utilisaient la sauge blanche pour éloigner les énergies négatives et du cèdre pour attirer les énergies positives avant les cérémonies.

Les Amérindiens du sud ouest des Etats Unis, faisaient brûler la sauge blanche pour purifier symboliquement un lieu, chasser les mauvais esprits et les énergies négatives, pour purifier physiquement l’atmosphère, la fumée ayant des propriétés désinfectantes.

Les chamans sud américains brûlaient du Palo Santo (bois sacré) pour attirer la chance, purifier en dégageant toute forme de négativité et pour aider à la communication avec les Dieux.

Les druides brûlaient le gui ou le lichen de chêne, notamment sur le lieu des cueillettes pour renforcer le lien entre le Ciel et la Terre et l’appel aux Divinités.

Dans l’Antiquité et au Moyen-Age, le genévrier était utilisé en fumigation pour désinfecter l’air des rues pour chasser la peste ou le choléra.

En Europe, on faisait sécher de nombreuses autres plantes pour les brûler comme la lavande, le romarin, l’hysope, l’absinthe, le laurier noble, la rue officinale ou encore l’armoise.

La benoite urbaine, cousine de la benoite des Pyrénées, était autrefois utilisée en fumigation pour nettoyer des lieux ou libérer des mauvaises influences. En plus de leurs vertus médicinales, on leur prêtait des propriétés magiques.

La fumigation est utilisée dans la liturgie catholique. L’encens à base de résine d’arbre est brûlé dans un encensoir. En montant, la fumée symbolise la prière qui monte vers Dieu.

L’encens est brûlé par les bouddhistes comme offrande à une personne vénérée, pour purifier l’espace (méditation), pour créer une ambiance apaisante … D’autres significations symboliques existent en fonction des différentes écoles.

Bâton de fumigation, quésaco ?

A quoi ça peut servir ?

De nos jours, les bâtons de fumigation font leur retour dans nos foyers pour purifier l’air et libérer les énergies ambiantes.

On peut s’en servir comme les bouddhistes, pour créer une atmosphère apaisante, zen pour se relaxer, pour la méditation, pour une séance de yoga, avant un tirage d’oracle …

La fumigation permet de désinfecter l’air et purifier symboliquement votre intérieur, un objet ou une personne, comme par exemple, la purification des cristaux. En lithothérapie, la fumigation permet en effet de vider les pierres en les débarrassant des énergies absorbées avant de les recharger à la lune ou au soleil.

Les bâtons de fumigation remplacent aisément l’encens. L’avantage de ces petits fagots de plantes c’est que vous pouvez facilement vous en procurer des made-in-France, des locaux avec des plantes locales pour une consommation raisonnée.

Comment ça marche ?

C’est très simple ! Il suffit d’enflammer le bout du bâton avec une allumette, un briquet, une bougie. Quand le bout a bien pris, soufflez pour éteindre la flamme et laissez se répandre la fumée.

Dans le cas d’une purification de cristaux : passez votre pierre à travers la fumée à plusieurs reprise en conscience.

Dans le cas d’une purification d’une pièce : faites le tour de la pièce avec votre bâton en insistant près des fenêtres, portes et recoins toujours en conscience.

Selon les plantes utilisées, il est probable que vous soyez obligés de rallumer régulièrement votre bâton de fumigation, C’est pour ça que j’aime bien utiliser une bougie.

Quand vous avez terminé, éteignez bien votre stick et si besoin vous pouvez le tremper dans l’eau pour bien l’éteindre. Enfin pensez à aérer pendant 10 minutes après chaque fumigation, certains aèrent même pendant.

Les précautions à prendre sont de ne pas respirer directement la fumée, ne pas en faire trop souvent, bien aérer la pièce et de ne pas laisser à portée des enfants, bien sûr.

Traitez bien la terre, elle vous a été donnée par vos parents, elle vous a été prêtée par vos enfants. Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants.

Proverbe amérindien

Dans un prochain article, je partagerais avec vous 6 plantes utilisables en fumigation, leurs utilités, leurs bienfaits… Je vous dis alors à très vite.


Sources : Wikipedia, Découvrir la flore des Pyrénées de Françoise LAIGNEAU Rando Editions, merveillesvegetales.wordpress.com, Doctissimo, le Guide des cristaux pour les débutants de Lisa BUTTERWORTH aux éditions MARABOUT, la Cabane Druidique d'Eline, Liturgie et sacrements, Univers Bouddha.